Blog

TEST ANTIVIRUS 2018

Quel est le meilleur antivirus ? Le comparatif de Clubic 2018

le vendredi 06 avril 2018
comparatif antivirus

Après une année 2017 et un premier trimestre 2018 marqués par une recrudescence sans précédent des menaces informatiques, il est plus important que jamais de protéger ses appareils et ses données personnelles. Comme chaque année, les principaux éditeurs de sécurité -Avast, Avira, Bitdefender, ESET, Kaspersky, Symantec (Norton), Trend Micro ou encore Microsoft – renouvellent ou améliorent leurs solutions de protection antivirus avec plus ou moins d’efficacité.

Des fonctions de protection natives des systèmes d’exploitation, aux antivirus gratuits, en passant par les suites de sécurité ultras complètes, voici un comparatif de quelques-unes des meilleures offres de protection disponibles actuellement sur le marché.

Pourquoi installer un antivirus ?

Qu’ils soient gratuits ou payants, l’efficacité des logiciels antivirus fait toujours débat. Face à des menaces de plus en plus diversifiées et sophistiquées, il devient toutefois difficile de se protéger sans l’aide d’outils de sécurité : logiciel antivirus, anti-malware, pare-feu, VPN (Virtual Private Network pour Réseau Virtuel Privé), etc.

Même les utilisateurs aguerris faisant preuve d’une grande vigilance ne peuvent éviter certains types d’attaques. Outre les redoutables ransomwares qui continuent de faire des ravages auprès des institutions publiques, des entreprises et des particuliers, les attaques de type zero -day ont littéralement explosé ces derniers mois. Particulièrement difficiles à anticiper et détecter, ces dernières infectent les ordinateurs avec des charges malveillantes en exploitant des failles de sécurité de sites web, de logiciels ou de serveurs qui n’ont pas encore été patchés.

CCleaner, Yahoo!Mail, Equifax, HP Touchpoint Analytics, ou encore Keeper sont quelques exemples des innombrables services et logiciels à avoir été victimes d’attaques zero-day l’année dernière. Bien qu’aucun logiciel de sécurité ne puisse prétendre être infaillible, la plupart d’entre eux permet de minimiser les risques.

Au grand dam des éditeurs de sécurité, l’antivirus Windows Defender intégré nativement dans Windows 10 par Microsoft a nettement progressé depuis la mise à jour Fall Creators Update déployée le 17 octobre 2017. Il dispose désormais d’un ensemble de boucliers défensifs lui permettant de lutter contre tous les types de menaces, y compris les ransomwares, les exploits, les sites web malveillants, etc.

Le Centre de sécurité de Windows propose également un pare-feu et un système de contrôle parental, deux fonctions généralement réservées aux suites de sécurité payantes. Même s’il n’est pas encore tout à fait au niveau de ses concurrents gratuits et payants et qu’il protège uniquement les appareils Windows, Windows Defender assure désormais une protection suffisante pour les utilisateurs aguerris et prudents.

 

Dans ce domaine, BitDefender, ESET, Kaspersky, McAfee ou encore Malwarebytes possèdent les technologies les plus abouties avec un taux de détection quasi constant de 100 %. Outre leurs différentes technologies de protection, les logiciels antivirus se distinguent par leurs fonctionnalités additionnelles (surveillance des réseaux Wi-Fi, protection bancaire, centre de contrôle web, pare-feu, navigateur sécurisé, VPN…), ainsi que la gestion multiplateforme, la convivialité de l’interface utilisateur, les possibilités de réglages avancés, ou encore leur impact sur les performances système.

Quel est le meilleur antivirus en 2018 ?

Sur le pied de guerre, les éditeurs de sécurité ont considérablement renforcé leurs technologies de détection ces dernières années. Les résultats des laboratoires de tests indépendants AV Comparatives et AV Test montrent que la plupart des suites de sécurité sont désormais au coude à coude avec un taux de détection identique ou très proche. Dans ce domaine, les éditeurs BitDefender, Trend Micro, Kaspersky et McAfee se distinguent toutefois en obtenant les meilleures notes dans les deux laboratoires.

Les tests réalisés entre les mois d’octobre et novembre 2017 sur les dernières versions des antivirus prennent notamment en compte le taux de détection de différents types d’attaques (exploits zero-day, ransomwares…), l’impact sur les performances du système, l’interface et l’ergonomie, ainsi que le nombre de faux positifs (blocages de programmes inoffensifs).

La majorité des suites de sécurité propose des licences multiplateformes incluant Windows, macOS, Android, et dans une moindre mesure iOS. En règle générale, les protections pour Windows et Android sont beaucoup plus abouties que celles pour macOS et surtout iOS qui demeurent cloisonnés par Apple. Selon GFK, BitDefender continue de dominer le marché des antivirus grand public en France avec 36,5 % de parts de marché en 2017 devant Kaspersky (35,5 %) et Norton (27,5 %).

 

Windows 10 : test de la mise à jour d’avril 2018

La nouvelle mise à jour majeure de l’OS de Microsoft apporte des fonctions séduisantes touchant à l’historique des activités, à la vie privée et au partage sans fil de fichiers.

 

Ce 30 avril, Microsoft lance la nouvelle mise à jour majeure de Windows 10, baptisée April 2018 Update. En effet, Windows est désormais considéré par Microsoft comme un service qui évolue tous les 6 mois. Comme pour la Fall Creators Update, publiée en octobre, le déploiement va s’effectuer par vagues successives et risque de prendre du temps. Afin de limiter les problèmes de compatibilité, les machines les plus récentes seront servies en premier et il faudra parfois s’armer de patience pour voir arriver la mise à jour sur son ordinateur. Nous avons testé les principales nouvelles fonctions de l’April 2018 Update.

Windows 10 : les prix

  • Windows 10 Familiale : 134,99 euros (tarif officiel de Microsoft), 124 euros (tarif des revendeurs dans le meilleur des cas)
  • Windows 10 Pro : 261,99 euros (tarif officiel), 154,90 euros (tarif des revendeurs dans le meilleur des cas)
  • Windows 10 Pro for Workstations édition taillée pour les stations de travail musclées (comptant jusqu’à 6 To de RAM et 4 processeurs physiques)
  • Windows 10 S : gratuit (les acquéreurs d’un terminal équipé de Windows 10 S ont la possibilité de migrer gratuitement vers Windows 10 Pro  d’ici le 31 mars 2018)
  • Windows 10 Enterprise en S Mode
  • Windows 10 Mobile : gratuit.
  • Windows 10 Education : prix non communiqués (disponible par le biais de contrats de licences en volume).
  • Windows 10 Enterprise : prix non communiqués (disponible par le biais de contrats de licences en volume).
  • Windows 10 IoT : prix non communiqués

MAJ Windows 10

07863433-photo-windows-10-banner-1-1080x675

Les nouveautés :

Un menu démarrer remanié

Le retour du menu démarrer dans Windows 10 a fait des heureux mais Microsoft, qui a compris qu’il s’agissait d’un élément clé, l’a fait évoluer pour cette mise à jour anniversaire. Mais pas sans prendre soin de consulter les internautes au préalable. La nouvelle version propose un accès plus rapide à la liste complète des applications tout en conservant un accès direct aux fonctions les plus utilisées .

Ecran démarrer du mode tablette

Équivalent du menu démarrer lorsque l’on passe sur un écran tactile et/ou que l’on débranche un clavier le mode tablette a lui aussi évolué. Et comme pour le menu démarrer Microsoft a réclamé l’avis des internautes. C’est la vue qui s’affiche lorsque l’on touche “Toutes les apps” qui est concernée et qui occupe maintenant tout l’écran.

Des tuiles un peu plus dynamiques

Les développeurs et utilisateurs attendaient quelque chose de plus spectaculaire mais l’avancée est finalement modeste. Les vignettes de Windows 10 qui s’animent proposent parfois des contenus mais ouvrent simplement l’application. Dorénavant un clic sur une vignette animée, lors de l’affichage d’une actualité par exemple, ouvrira directement le contenu concerné.

Windows Ink

Microsoft a souhaité donner plus d’importance aux stylets, une annonce logique si l’on considère le succès de la tablette Surface et l’arrivée récente du Surface Book de Microsoft tous deux livrés avec l’accessoire. Windows Ink permet la prise de notes ou l’utilisation du stylet sur l’application de cartographie Cartes, dans Windows Office ou encore dans le navigateur Edge.
Et ce ne sont pas les seuls concernés puisque les développeurs peuvent dès à présent commencer à créer de nouveau usages sur leurs propres applications.

Microsoft Edge

Le tout jeune navigateur Microsoft Edge, introduit avec Windows 10 première édition, va évoluer. Dès l’installation de la mise à jour anniversaire les internautes pourront télécharger et installer des extensions. Si l’accès se fait par la biais des options de Edge, l’acquisition des extensions se fait par le biais du Windows Store où plusieurs ajouts possibles sont déjà proposés.

Windows Hello pour Edge et les applis

Le système d’authentification biométrique Windows Hello permet déjà de déverrouiller Windows 10 en utilisant les empreintes digitales ou la reconnaissance d’iris sur les appareils compatibles. Avec la mise à jour anniversaire de Windows 10 cette possibilité s’ouvre également aux applications qui réclament un accès ou des actions par mots de passe mais aussi aux sites web qui auront choisi de supporter la fonctionnalité pour les utilisateurs du navigateur Edge.

Un thème sombre

Cette possibilité était jusqu’à présent disponible uniquement sur Windows Phone ou sur Windows 10 mobile. Avec la mise à jour anniversaire les utilisateurs peuvent choisir un thème dominant clair ou foncé dans les paramètres de personnalisation. Certaines fenêtres du système ainsi que les applications seront adaptés à ce choix en un seul clic.

Continuum

La fonction Continuum s’occupe de tout ce qui permet de passer d’un système à un autre : d’un écran tactile à une interface souris/clavier, d’un smartphone au mobile etc… L’amélioration concerne la reprise du travail en cours sur une application pour faciliter le passage d’un appareil. Si la synchronisation fonctionne déjà sur quelques applications elle permettra maintenant de reprendre la tâche en cours exactement là où on l’a quitté.

Centre de notifications

Les notifications étaient encore utilisées de façon très timide dans Windows 10 et la mise à jour anniversaire les met avant. Les notifications bénéficient d’un look plus soigné et offrent la possibilité à l’utilisateur d’interagir directement sans quitter le bureau. Elles se synchronisent entre les différentes installations même lorsqu’il s’agit de Windows 10 mobile ou sur un smartphone Android pour récupérer les notifications et même les SMS. Cette avancée va de pair avec Cortana qui dirige l’utilisateur dans le système.

Cortana agrandit son champ d’action

L’assistant virtuel de Microsoft se fait plus présent après la mise à jour, et de plusieurs façons. Comme le montre l’expérience Tay, avortée à cause d’utilisation détournée, Microsoft aimerait en faire un assistant plus proche de l’utilisateur et qui formulerait des suggestions basées sur les activités et l’emploi du temps. Il prend maintenant son service dès le démarrage de l’appareil avant l’ouverture de session et peut par exemple proposer de réserver un restaurant ou un moyen de transport sans l’avoir sollicité.

Fin du support de Windows Vista

fin-support-windows-vista

Le 12 Avril 2017 ce sera la fin du support de windows Vista.

. Que faire ?

Après Windows XP il y a peu , Microsoft arrête le support de Windows vista . Il vous reste quelques semaines maintenant pour prendre une décision! Alors que faire ? Une réponse courte serait de dire oui vous pouvez passez de vista à windows 7 ou à windows 10 . Cela vaut il le coup ? La vrai question est la !

Le premier point et non le moindre à prendre en considération est l’aspect matériel . Les fabricant de PC ont installé Windows vista de 2006 à 2009 , ainsi la plupart des PC utilisant encore Vista ont de 8 à 10 ans.

Les standards matériels n’étaient alors pas les mêmes qu’aujourd’hui et les disques dur des utilisateurs sont probablement très vieillissant tout comme la mémoire vive qui doit être assez basse .  Le meilleur choix pour passer à Vista dans de bonnes conditions sera alors d’augmenter sa mémoire vive pour atteindre les 4GO et de remplacer ce disque dur vieillissant par un SSD . Malheureusement dans certains  cas, cela ne vaudra pas le coup financièrement . En effet pour un prix équivalent à cet investissement il sera possible d’avoir un ordinateur neuf ou d’occasion sur leboncoin ou ebay !